CONSTRUCTION DU GYMNASE A. MALRAUX à MARSEILLE (13)

gymnase-malraux-marseille

maître d’ouvrage_CG 13
année_ 2012 _ Concours
lieu_Marseille_13
surface_ 2 337  m²
coût des travaux_ 3 657  K€ HT
équipe_ E.Odic associée d’aea ARCHITECTES, M. Sellam architecte, ICA, Venathec

gymnase-malraux-marseille gymnase-malraux-marseille gymnase-malraux-marseille gymnase-malraux-marseille gymnase-malraux-marseille

Le terrain d’assiette du projet est accolé au terrain du collège, sur sa limite nord/ouest, le long de la piste de sprint. La forme de la parcelle est contraignante et le site présente une topographie accidentée mais offre en contrepartie un réel potentiel paysager.

La problématique qui interroge le projet consiste à optimiser le dialogue entre une double utilisation du gymnase (temps scolaire/associations) et à trouver une réponse au dénivellé existant entre le domaine public et le collège.

Cette dualité représente une remarquable opportunité d’établir et de maîtriser un dialogue de continuité entre le domaine public et le collège et entre collège et le gymnase à travers une articulation architecturale et paysagère.

  • La connexion entre le niveau du plateau sportif et du niveau d’accès public à travers le bâtiment ;
  • La gestion des accès élèves / associations ;
  • La création d’une enveloppe qui en détournant la figure architecturale du shed propose une ambiance lumineuse originale et adaptée au programme ;
  • La gestion des flux de circulation « chaussures de ville » / « chaussures de sport »,

sont les idées forces de notre projet.

A l’intérieur d’un volume global abritant les espaces sportifs, épousant la déclivité du terrain et implanté le long de la limite sud-est, le volume de la grande salle, nécessitant une hauteur sous plafond plus importante, est naturellement implanté à la même cote que le plateau sportif (+129.00 NGF), qui est aussi le niveau d’accès des élèves. Le volume de la petite salle est implanté au niveau d’accès haut, celui du chemin des Amphoux, le niveau d’accès public. L’organisation sur deux niveaux de l’équipement tout en préservant la fluidité des parcours, gage d’un bon fonctionnement, nous permet d’optimiser les coûts et les délais de terrassement.

Un deuxième volume linéaire, plus fin et plus bas se juxtapose au premier et installe par le vide une mise en tension architecturale des deux volumes. Cet élément caractérise et met en scène les flux inhérents à l’activité du gymnase : il lie les entrées hautes et basses et la double circulation propre et sale à travers le filtres des vestiaires. Il concentre également l’ensemble des besoins techniques du gymnase, à l’étage, offrant de ce fait un accès direct sur l’extérieur, au niveau du parking visiteurs.

Point d’orgue à ce dispositif : le bureau offre une vision panoptique des circulations jusque dans la grande salle.