TRANSFORMATION DE LA HALLE DE LA CHAUDRONNERIE EN SALLE DE SPECTACLE VIVANT à LA CIOTAT (13)

halle-chaudronnerie-la-ciotat

maître d’ouvrage_Ville de la Ciotat
année_ 2013 _ Concours
lieu_La Ciotat_13
surface_ 1 789 m²
coût des travaux_ 6 180  K€ HT
équipe_ E.Odic associée d’aea ARCHITECTES, ICA, Tourny, Venathec, Alpha Process

halle-chaudronnerie-la-ciotat-2 halle-chaudronnerie-la-ciotat-3 halle-chaudronnerie-la-ciotat-4 halle-chaudronnerie-la-ciotat-5

Au cœur d’un véritable quartier de vie, la salle de spectacle de La Chaudronnerie occupe une position stratégique à l’échelle de la ville, l’équipement constitue un élément urbain structurant participant pleinement à la redynamisation du centre-ville. Lieu important de la mémoire collective et du patrimoine architectural de la ville, ce vestige, symbole du passé industriel et portuaire de la Ciotat auquel les Ciotadens sont fortement attachés sera préservé.

Concilier la frontalité et l’alignement du bâti sur rue, donner de la perméabilité entre le cœur d’ilot et la rue, inviter à la flânerie et à la promenade tout en mettant en valeur le caractère patrimonial de l’édifice sont les points forts de notre réflexion et de notre parti architectural.

Le projet s’attache à dégager un large parvis traversant est/ouest qui permet l’accès au bâtiment depuis le centre-ville comme depuis le parking public et l’allée piétonne situés au nord-ouest de la halle.

Le volume de la halle existante est utilisé pour proposer un parvis couvert et une aire d’animation extérieure à la fois protégée du soleil et à l’abri des intempéries.

Sur l’avenue Maurice Sandral, le large parvis planté et le volume du café signalent l’entrée du nouvel équipement.

Sur les traces de l’histoire, nous avons souhaité :

  • Conserver et mettre en valeur le gabarit de la halle existante. Ainsi, les volumes anciens retrouvent une inscription contemporaine. Les volumes de l’ancienne halle sont remis en scène et se prolongent par une résille métallique en surplomb du parvis intégrant le volume de l’administration ;
  • Proposer une extension de même gabarit, dans la continuité des anciennes halles mitoyennes ;
  • L’utilisation de l’acier sous diverses formes nous semble faire sens pour deux raisons essentielles ; son caractère de mémoire, l’ancienne chaudronnerie renvoie au passé glorieux et florissant de la ville. L’usage de ce matériau s’inscrit aussi dans une mise en valeur des savoir-faire locaux et s’inscrit ainsi dans une logique de proximité et de développement durable.